Arnaque téléphonique : le vishing

L’arnaque à la mutuelle

Pendant des années, les arnaqueurs de la téléphonie ont thésaurisé des gains conséquents grâce aux numéros surtaxés, en employant la technique du ping-call. Le scénario est le suivant: vous recevez un coup de téléphone, mais lorsque vous répondez, ça raccroche. Que faisaient alors la plupart des gens? Ils rappelaient le numéro affiché, qui s’avérait être un numéro surtaxé. Jusqu’à aujourd’hui, la parade la plus efficace consistait à ne jamais rappeler un numéro inconnu, sur le principe que quand il s’agit d’un appel sérieux, l’interlocuteur laisse un message sur le répondeur.

Le problème est que les arnaqueurs le sachant, ils laissent désormais un message sur le répondeur! L’astuce consiste à se faire passer pour un organisme, tel la mutuelle ou la Caisse d’allocations familiales. Marion, victime cette année de ce qu’on a surnommé «l’arnaque à la mutuelle» nous raconte ce qui lui est arrivé:

«Ayant déjà été victime d’appels anonymes j’ai pour principe de ne jamais rappeler un numéro que je ne connais pas. Mais là, la personne avait laissé un message sur le répondeur. C’était ma mutuelle soi-disant, et ils avaient besoin d’un renseignement pour la mise à jour de mon dossier. La femme me demandait donc de les rappeler au 08 99… J’ai donc composé le numéro, mais je suis tombé sur un service qui apparemment n’avait rien à voir avec la mutuelle, avec aucun interlocuteur au bout du fil. Le mois suivant j’ai constaté sur ma facture que j’avais été débité de 1,50€ pour cet appel de quelques secondes.»

Donc, qu’aurait dû faire Marion ou les milliers de Français qui, depuis le début de cette année, ont été dupé par cette nouvelle technique? Garder la même parade qu’auparavant: NE JAMAIS RAPPELER, quand bien même un message serait laissé sur le répondeur! Si l’appelant prétend représenter la CAF, cherchez par vous-même le numéro de la CAF, et appelez pour vérifier. Vous pouvez également taper le numéro douteux sur Google afin de vérifier s’il n’est pas associé à des dénonciations pour fraude, ce qui est généralement le cas.

Le vishing

Cette technique a fait des ravages l’an dernier en Grande-Bretagne, avec plus de 30 millions détournés, selon The Guardian, et commence à sévir cette année en France, en particulier chez les personnes âgées. Le procédé paraît pourtant trop gros pour faire des victimes, mais ça marche! Vous recevez un coup de téléphone d’un prétendu employé de votre banque qui va vous demander des informations personnelles, et même, pour des raisons de sécurité ou autres, de transférer votre argent sur un autre compte. Le «vishing»est la version téléphonique du «phising», procédé consistant à envoyer des mails frauduleux. Le «phising» faisant de moins en moins de victimes, à cause des nombreuses mises en garde adressées aux internautes, les arnaqueurs n’hésitent plus à happer leurs proies directement par téléphone. Attention, NE DONNEZ JAMAIS UNE SUITE FAVORABLE A DE TELLES SOLLICITATIONS! Si vous recevez pareil coup de téléphone, raccrochez et rappelez votre banque afin de vérifier si l’appel vient bien d’eux.

Ping call amélioré, vishing et autres, les arnaqueurs de la téléphonie continueront de s’adapter pour inventer de nouvelles façons de berner les consommateurs, aussi soyez vigilants et n’hésitez pas à vérifier la validité de tout appel inconnu.